cropped-marionettes-7-sur-7.jpgFormée au Théâtre de l’Acte à Toulouse, elle se passionne pour l’organicité du corps en mouvement et poursuit son apprentissage avec la pratique de la danse butoh puis avec celle du yoga. Elle étudie ensuite les travaux de Jerzy Grotowski et l’entrainement d’acteur enseigné par Katharina Seyferth, son héritière directe. De l’étude pratique et théorique de cet entrainement d’acteur résulte l’écriture d’un mémoire universitaire sous forme d’ analyse réflexive.

Suite à cela, elle est touchée par l’art de la marionnette et voit dans cet art une possible application de ses recherches menées sur le mouvement organique.

J’ai vu dans ce corps de marionnette, dans cet autre, la possibilité d’offrir à cet objet inerte ce mystérieux flux de vie pour qu’opère la magie…

En 2017, elle crée la compagnie Éléonore Aboutaoufik et son premier spectacle La place de l’Étranger-e avec pour personnage principal une marionnette portée.

Lien vers le CV