Marionnette contemporaine

 

cropped-52.jpg

Pierrot revient de loin…

Exilé en terre inconnue, il tremble à l’idée de la rencontre. Il nous regarde. Mais ce qu’il aime par dessus tout, c’est regarder s’envoler les oiseaux. C’est qu’en secret, il rêve d’être un oiseau. Libre. Comment oser mourir à soi-même pour peut-être devenir cet autre au risque d’altérer une identité troublée d’avance ? C’est peut-être en se laissant fasciner, en laissant libre en lui cet étranger que Pierrot finira par sortir de son isolement ? Une douce folie qui pourrait le conduire au cœur de lui-même…

Dossier spectacle

NOTE D’INTENTION :

Qui est cet étranger ? En référence à qui ou à quoi ? A quelle communauté appartenons-nous réellement ?
L’étranger a t-il une place ? Si oui, laquelle ?
Comment entrer en relation avec cet autre ? Dans quelle langue ?
Et si je devenais autre ? Et si l’autre c’était moi ?

La pièce La place de l’étranger-e questionne la façon dont nous appréhendons cet autre, l’étranger, qu’il soit en nous ou à l’extérieur de nous.
L’autre… Celui que l’on considère différent voire étrange, celui qui vient d’ailleurs, celui qui nous fait peur ou qui nous fascine et qui touche l’en deçà ou l’au delà de ce que l’on a défini comme faisant partie de notre propre identité.  Une identité que notre besoin de sécurité nous pousse à croire stable.
L’autre n’est-il aussi l’occasion d’un mouvement régénérant ?

Pour aborder cette pièce, il nous faut oublier tous nos repères. Accepter le voyage. Se lancer dans l’inconnu. Se perdre. Pour pouvoir enfin prendre notre envol avec ce personnage plein d’ humilité…